2000 - Alexandre Gingras.

 

Alexandre Gingras, l'un des "leaders", s'en va. Se disant victime de décisions discriminantes, voire arbitraires, Alexandre Gingras de Saint-Lambert a décidé de couper court à sa participation au Tour LMS Québec de la série ADL Tobacco. Le coureur / propriétaire de la voiture Grand Prix / Autobus La Québécoise a estimé qu'en deux occasions, des officiels et plus particulièrement le directeur de course Luc Malboeuf, ont rendu à son détriment des décisions discutables, sans discernement.

 

Rappelant des événements survenus aux Autodromes de Chicoutimi et St-Félicien, Alexandre Gingras et son chef d'équipe Louis Larue ont carrément laissé tomber; "Nous en avons assez de subir des décisions, des jugements qui font croire qu'il y a trois livres de règlements différents dans cette série. C'est nettement de l'abus à nos dépends par rapport à d'autres coureurs qui ne sont pas plus pénalisés et il est bien évident que l'on veut avantager surtout un coureur, Karl Allard".

 

Ayant fini deuxième au classement général des pilotes dans la série Suprême ADL Tobacco l'an dernier, Alexandre Gingras était du trio de meneurs avec Sylvain Lacombe et Karl Allard après les quatre premières manches du Tour LMS Québec de la série Suprême ADL Tobacco. Gingras entend poursuivre sa deuxième moitié de saison dans la série locale ProLab de Montmagny et possiblement participer à quelques courses ACT aux États-Unis.

 

Par: Jacques Arteau.

 

Source : Christian ‘Ti-Gaz’ Genest

                Provenant d’une revue