2001 - Alexandre Gingras

 

GINGRAS A LE DERNIER MOT

 

Plus de 5000 amateurs ont été témoins à l'Autodrome de Montmagny de la deuxième édition du 250 Suprême ADL Tobacco, une course disputée sous une chaleur suffocante et qui a duré près de trois heures.

 

"Je ne peux comprendre comment une voiture comme les nôtres peut faire une course de 250 tours qui dure près de trois heures sans arrêter au puits. Enfin, j'ai mérité la victoire, mais ce fut très épuisant. Ce qui est le plus difficile dans une telle course et avec une telle chaleur, c'est de conserver sa concentration", notait Gingras, qui signait sa cinquième victoire majeure de la saison 2001.

 

Et sa concentration, le vieux routier qu'est Lacombe, a bien tenté de la lui faire perdre, le faisant mal paraitre à deux reprises sur des relances de la course, en refusant d'accélérer au même rythme que le meneur. "Je voyais bien qu'il jouait une "game" et j'ai décidé à la troisième relance de lui laisser moins de place en ralentisant à mon tour. Par la suite, j'ai gardé ma cadence jusqu'au fil d'arrivée", analysait l'excellent pilote de Québec.

 

Par: Jean Pierre Laliberté

        Journal de Québec

 

 

250 SUPREME ADL TOBACCO

Devant plus de 5000 spectateurs

VICTOIRE DE GINGRAS DANS L'INTENSE CHALEUR

 

Deuxième l'an passé, Alexandre Gingras a remporté la fameuse course d'endurance de l'Autodrome de Montmagny, devant plus de 5000 spectateurs. Au bout de 2h46, le pilote automobile de Sainte-Foy méritait bien les 5000$ remis au vainqueur du 250 Suprême ADL Tobacco disputé par les coureurs du Tour LMS.

 

Par: Carl Tardif

         Le Soleil

 

Source : Christian ‘Ti-Gaz’ Genest