1971- A Drummondville.

 

Beaudoin, Ledoux et Gaucher les champions de la mi-saison.

 

Une autre excitante saison de courses de stock-cars tire présentemment à sa fin, à l'Autodome Drummondville dotée d'une magnifique piste de terre battue, certainement l'une es plus belle en province.

 

Tout comme ce fus le cas au cours des dernières années le populaire promoteur Gilles Lacroix, a présenté de très intéressants programmes de courses de stock-cars tous les samedis soirs (principalement quand Dame Température à bien voulu coopérer) et il faut admettre en toute sincérité, que les 4 à 5,000 personnes qui fréquentent régulièrement la piste ont à nouveau connu de nombreuses heures inoubliables.

 

Une fois de plus, le tracé d'un demi-mille de l'Autodrome Drummond a accueilli le grandes vedettes du monde du stock-cars dans trois catégories, les Sportsman, Late Models et Jalopies.

 

Il suffit de nommer les noms ds Bert Beaudoin, Jacques Lalancette, Roger Guilmette, Frank Hodge, Florian Potvin, Gene Tétreault, des U.S.A.; Réal Ledoux, Jean-Guy Pelletier, Claude Levasseur, André Gaucher, Gérald Perron, Pat Laplante et autres pour se rendre à l'évidence que la qualité n'a pas fait défaut à l'Autodrome au cours de la saison présentement en cours.

 

Au moins, une quarantaine de coureurs fréquentent régulièrement l'Autodrome Drummond à chaque semaine, de sorte que les neuf épreuves au programme (trois dans chaque classe) s'avèrent toujours des plus spectaculaires, ce qui plait évidemment aux amateurs de courses de stock-cars de la province. 

 

Une chose est certaine...c'est que ca bouge énormément à l'Autodrome Drummond et ceux qui auront l'opportunité de se rendre sur les lieux d'ici la fin de la présente saison vont s'en rendre compte.

 

Tel que l'a précisé le promoteur Gilles Lacroix, rejoint ces jours derniers: "Le meilleur est encore à venir et il ne faudrait surtout pas manquer les fameux championnats de fin de septembre".

 

"Nous avons un public en or, a poursuivi Lacroix, et il n'est absolument pas question pour nous de le laisser tomber. Nous sommes satisfaits des résultats obtenus et nous voulons que nos nombreux abonnés le soient également avec les spectacles que nous leur présentont".

 

Source : Envoyé par Christian ‘Ti-Gaz’ Genest

             Provenant du Journal Pistes et Circuits septembre 1971